La bataille de la soupe au pistou

Publié le par Mimosa

Depuis que j'ai ouvert ce blog, par pure fantaisie du moment, je l'ai laissé sommeiller pour se remettre de sa naissance au forceps.
Mais il faut quand même nourrir le bébé, aussi j'ai pensé à un bol de soupe au pistou. C'est la saison !

La soupe au pistou, dans ma famille, c'est le petit Jésus en culotte de velours, tellement que c'est bon.
Quand je travaillais comme une malade, tout le mois de juillet, dans ma profession de formatrice déformatrice et de consultante consultée, pendant que mon petit monde s'esbaudissait au camping-caravaning de Crique sous les pins, ils m'attendaient tous à l'entrée du parking le vendredi soir.

Après les bisous et les "tu nous a manqué" (traduisez : qu'est-ce qu'on a mal bouffé !), il y avait la phrase-couperet : "tu nous fais la soupe au pistou ?". Ce n'est pas ma seule spécialité, loin s'en faut, mais la soupe au pistou ne se fait que l'été.
Au fait, j'allais oublié de vous dire que quand la tribu allait prendre ses quartiers d'été, elle n'oubliait pas d'emporter la marmite, le mortier et le pilon. Au cas où je m'ennuie le vicande ...

La soupe au pistou, au départ, c'est une soupe de légumes, toute bête. Sauf que l'épluchage et le découpage des légumes, c'est particulièrement long, d'autant plus qu'on ne fait pas une soupe au pistou pour un repas, mais au moins pour 2/3 jours (plus c'est réchauffé, meilleur c'est).

- La base principale et totalement incontournable, ce sont les 3 sortes de haricots frais : les verts, les blancs (dits cocos) et les blancs veinés de rouge (j'sais pas le nom). Quand je trouve des "mange-tout" (haricots plats) tendres, j'en mets volontiers une poignée.
- De belles tomates et courgettes.
- Certains ajoutent oignon, pomme-de terre, petit salé ... je ne critique pas, mais ça ne fait pas partie de mon rituel familial.
- On épluche, on découpe en tronçons (sauf les tomates que je laisse entières). On balance le tout (sauf les courgettes) dans la marmite emplie d'eau, et on laisse cuire petit feu après ébullition. Quand les haricots blancs sont tendres, on ajoute les fragiles courgettes, ainsi que les coquillettes ou, beaucoup mieux, les spaghettis Barilla n°5 découpés en petits tronçons. Attention pour les pâtes, pas trop quand même, ce n'est pas une soupe de pâtes.
- Éteindre, laisser les courgettes et les pâtes se cuirent toutes seules dans la chaleur ambiante de la soupe. On contrôle mieux la cuisson et cela fait des économies d'énergie.
Fin du premier épisode

Un petit bain salutaire ...

... ouf ! ça va mieux !

Deuxième épisode (et c'est là où la bataille du pistou fait rage, car les écoles initiatiques du pistou sont nombreuses)

Pour transformer cette soupe de légumes aux pâtes (fort diététique par ailleurs, mais assez bête), il faut concocter la mixture magique que l'on appelle "pistou".
Voici ma recette secrète que j'ai décidé de livrer, en qualité de bienfaitrice de l'humanité épicurienne et initiatrice des papilles. Je vous avertis, je ne fais pas dans la dentelle quand j'officie : c'est du pur jus méditerranéen ...

- Accessoires : mortier et pilon
- Ingrédients (pour une pleine marmite) : une petite tête d'ail dont on aura épluché et dégermer les gousses - les feuilles d'un pot de basilic - les tomates entières de la soupe dont on aura ôté la peau - sel, poivre - fromages (pour moi, c'est parmesan et rouge étuvé, plus une pointe de bon roquefort Papillon, le gruyère est un pis-aller), et huile d'olive pour monter.
- Préparation : Piler les ingrédients soigneusement avec une cuillère ou deux de bouillon de la soupe (ça muscle le poignet) et monter petit à l'huile d'olive distillée en filet.
Si le pistou a bien pris, remerciez nos ancêtres provençaux.

Troisième épisode, la dégustation

Faire réchauffer la marmite. Dès que c'est tiède, mettre le pistou et bien mélanger. Laisser quelques minutes. Éteindre. Attendre encore quelques minutes.
Servez-vous.

-----

Mes enfants (et les autres) la mangeaient "aussi" froide au petit-déj' au lieu du café-chocolat-tartines, car ils avaient la flemme de la faire réchauffer à petit feu.

Mimosa



 


Commenter cet article

Zora 06/09/2009 12:07

 Hum miam miam ! Merci merci ! J'ai les papilles qui chatouillent déjà !

Zora 06/09/2009 09:41

La petite Zora aimerait bien une recette de bouillabaisse ; enfin si possible !

Mimosa 06/09/2009 10:53


Tes désirs sont des ordres ma chère enfant. Je vais faire un article sur cette soupe historique.


Odin 12/08/2009 21:06

Magnifique ! Ma grand mère nous faisait la même mais sous le nom de "minestrone" c'est super bon ! Ca fait longtemps que j'en ai pas mangé j'en salive. :P

Zora 04/08/2009 16:43

Bah cela ne serait tarder !

Zora 02/08/2009 16:45

J'ai au moins deux idées repas pour les jours qui viennent ! J'ai l'eau à la bouche là lol !!! Merci je vais me régaler !

Mimosa 02/08/2009 17:15


Je compte mettre aussi des "recettes rapides" et des "recettes pour fauchés".
Vu la crise économique, il faut savoir qu'on peut manger bon et pas (très) cher.

Si tu testes une de mes recettes, n'hésite pas à me faire des commentaires après l'épreuve des papilles.