PRIERE SHAMAN NAVAJO

Publié le par Mimosa

Je pense que ceux qui me connaissent (plus ou moins bien) savent mon admiration pour la pensée amérindienne, d'une très haute spiritualité.

Le peuple Navajo (proche du peuple Apache) a une longue tradition shamanique, surtout dans le domaine de la guérison.

 

Historiquement, le Shamanisme (ou Chamanisme) est originaire de Sibèrie. Cependant la pratique shamane se retrouve un peu de partout, avec des variantes mais avec le même fondement de contact avec les esprits pour soigner et aider les humains et les animaux.

 

Ne prenez pas cela pour des enfantillages : il s'agit d'une haute pratique magique qui a fait ses preuves au fils des millénaires.



PRIERE SHAMAN NAVAJO

(Prière de guérison)


(photographie d’un Shaman Navajo)

 

 

La beauté devant moi fasse que je marche.

 

La beauté derrière moi fasse que je marche.

 

La beauté au-dessus de moi fasse que je marche.

 

La beauté au-dessous de moi fasse que je marche.

 

La beauté tout autour de moi fasse que je marche.

 

Strophe du Kledze Hatal,

Chant shaman navajo

 


Cela peut paraître d'une étonnante simplicité, et c'est d'une étonnante simplicité, dans le bon sens du terme, bien que sous ces paroles se cachent beaucoup de notions et de concepts accessibles aux seuls initiés.

 

Cette strophe tourne autour de la Beauté, qui doit être comprise ici en termes de "harmonie", "équilibre". La maladie provient de l'érosion ou de la disparition de l'harmonie et de l'équilibre, tant physique que mentale.

Le but de l'incantation du Shaman est de restaurer la Beauté pour retrouver la santé.

 

Il est à noter que l'on retrouve cette notion de santé étroitement liée à l'esprit (qu'on peut appeler aussi âme) dans une invocation kabbaliste demandant à l'Archange guérisseur Raphaël de soigner les états de l'âme pour repousser la maladie. Je suppose qu'il y a aussi d'autres analogies dans diverses traditions.

 

J'ai trouvé deux mandalas navajos qui illustrent cette action dans les quatre directions "devant", "derrière", "dessus", "dessous". Nous sommes dans le quaternaire qui gère le monde, plus la notion d'environnement ou d'inclusion dans un cercle.

 




Si on considère que la croix centrale représente un être humain debout, on voit bien les quatre directions évoqués.

 

Le cercle autour n'est pas fermé, comme pour laisser ouverte la porte du ciel.

 

 

 

 

 

 

 

 



Cet autre mandala procède du même mouvement des directions, ici renforcé par la symbolique du serpent. Dans les milieux ésotériques, le serpent n'a rien de mauvais, bien au contraire : il est la connaissance et la guérison. Vous n'avez jamais vu un caducée (*), attribut du dieu Hermès ?

 

 

 

 

Vous remarquerez la similitude avec la croix gammée (**), dont le symbole de vie aussi ancien que l'humanité a été fortement ternie par une certaine "idéologie" nazie.

 

 

 

(*) caducée médecin

 

 

 

 

 

 

 


 

(*) caducée pharmacien

 

 

 

 

 

 


  (**) svastika hindou

 

 

 

 

                                

Publié dans Magie naturelle

Commenter cet article