A notre Terre-Mère

Publié le par Mimosa

Voici un de mes poèmes rescapés (j'ai tendance à ne pas conserver mes écrits).

Je l'ai écrit en 1993 et retrouvé au hasard de papiers que l'on m'a confiés et dans lesquels il figurait. Je ne peux en changer un mot car il correspond encore à ma pensée.

 

Je mets un petit glossaire en bas, pour les mots qui peuvent paraître obscurs.

Suivez (*).



ODE A LA TERRE

 






Terre de désespoir et Terre d’espérance,

Royaume de MALKUTH (*) et Fiancée de Dieu,

Où l’Homme vit d’amour, de peine et de violence,

Et s’incline très bas pour invoquer les Cieux.








 




Apprend-nous, Terre-Mère, le secret du silence.

Dis-nous le lent chemin de la germination.

Dévoile les trésors que l’on nomme « Patience »,

« Humilité », « Travail », «Volonté » et « Passion ».




 



Par ces quinte vertus, Terre, tu nous enseignes

Le chemin de la joie, le chemin du retour,

Pour que le Cœur de Dieu, qui pour les Hommes saigne,

Devienne TIPHERET (*), la Beauté de toujours.




 



La Beauté rayonnante du Soleil te transcende,

Et la douce clarté de notre LEVANAH (*)

Illumine la Femme au parfum de lavande,

Rêvant des eaux profondes et du grand Nirvâna.

 


 

 

 




 


La Femme est ta demeure, ô Terre de silence,

Elle est ton Temple doux, et si mystérieux.

Par quelle obscure force et divine patience

Peut-elle encore entendre le message des Dieux ?

 








 





Lorsque dans la tempête, sur l’onde déchaînée,

Le marin en péril voit la lueur du port,

Et lorsque dans un cri presque désespéré

Il clame : TERRE, TERRE, exorcisant la mort,

 



 




C’est qu’il t’a reconnue, Terre, comme sa Mère,

Généreuse et sublime dans tous les coups du sort.

Il voit l’INTELLIGENCE (*) dans sa forme première,

Il comprend la VICTOIRE (*), cet immanent trésor.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Ta Magie est sublime, ma Terre radieuse.

Tu donnes les onguents aux maux que nous créons.

Tu donnes le secret à l’âme curieuse

Qui vient te vénérer dans un Amour profond.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit glossaire

 

(*) Malkhut, le royaume, notre monde : 10ème sephira de l'abre de vie kabbaliste.

(*) Thipheret, le coeur, le soleil : 6ème sephira de l'abre de vie kabbaliste.

(*) Levanah, la lune. Une de ses nombreuses appellations, comme Isthar, Astarté ... assimilée en kabbale à Yesod.

(*) Intelligence, la troisième sephira et premier principe féminin : Binah.

(*) Victoire, la septième sephira et second principe féminin : Netzah.

 

Ce poème est une ode à la Terre-Mère, donc aussi à la création dans une approche kabbaliste.

 


 

Publié dans Contes et poésies

Commenter cet article

Odin 02/09/2009 02:23

Vi je l'espère aussi ! Mes pas ont été guidés vers le Sud il y a peu mais je n'ai pas trouvé le temps de venir te voir... mais l'arc en ciel n'est jamais loin. ;) Et je rejoins Maurice sur ses éloges. :)

Mimosa 02/09/2009 16:10


Merci *rougis*


Maurice 26/08/2009 17:58

Ode à la Terre.Mercià toi Mimosa de nous avoir fait partager ce grand moment d'hommage à notre chère Terre Nourricière, celle dont nous sommes tous issus et vers laquelle nous retournerons tous un jour, après avoir pleinement profité de ses bienfaits.Béni soit le Grand Architecte de l'Univers d'avoir fait en sorte de te faire remettre la main sur ce Trésor de Tendresse et d'Amour partagé.J'ai bien aimé toutes les connotations subtiles avec la Kabbala, dont l'étude te passionne tant, et que tu sais partager avec tant d'Amour avec ceux qui veulent apprendre, aller plus avant dans des mystères pas toujours faciles à saisir.Puissent les Hommes respecter enfin notre bonne vieille Terre et l'enrichir, sinon gare, nos lendemains risquent de ne pas être très roses.Merci encore, de toutes, tu es ma frangine préférée.Affectueusement,Maurice

Odin 24/08/2009 12:32

Viiii j'adore l'arc en ciel c'est tellement beau, et j'ai eu quelques petites histoires avec lui... par exemple, la veille de notre rencontre sur Marseille le 21 Mai, j'ai rêvé de multiples arcs en ciel et l'un d'entre eux s'est manifesté devant chez moi le matin même. :- )

Mimosa 24/08/2009 12:42


Espérons que l'arc-en-ciel guidera à nouveau tes pas vers ici !


Tsukasa 23/08/2009 22:12

Que dire de plus ? C'est un superbe poème.Personnellement, j'aime beaucoup l'arc-en-ciel mais je préfère l'image du croissant de lune. ^^

Mimosa 23/08/2009 22:29


Pour les images, je remercie leurs auteurs.
Si j'ai réussi, dans l'inspiration, à faire passer le message, c'est tout ce qui m'importe.

Mais c'est vrai qu'une image qui illustre éveille le sens.


Odin 23/08/2009 13:55

Lecture toujours aussi émouvante ! :) J'aime beaucoup l'image avec l'arc en ciel...

Mimosa 23/08/2009 15:31


Décidément, je vois que tu aimes le symbolisme de l'arc en ciel.
C'est vrai que la vision d'un arc en ciel est magique.
Bisous.