Alouette, gentille alouette ...

Publié le par Mimosa

LES ALOUETTES SANS TETE (de ma Tante Jeanne)


 

Ma chère Marraine, qui était aussi ma tante Jeanne, préparait ce plat divinement bien. Mes enfants me disent que j'ai réussi à l'égaler, ce qui est un très grand compliment.

Merci Marraine.

Et surtout ne dites pas à un provençal que les alouettes sont des paupiettes. Il le prendrait très mal ...

 

Temps de préparation : ça dépend du nombre d’alouettes.

 

Ingrédients pour 4 personnes :

- Des fines escalopes de bœuf (dans le rond de veine, c’est bien), 2 à 4 par personne selon la taille des tranches de bœuf. Les faire bien aplatir par le boucher.

- Une tranche de petit salé (non fumé)

- 4 à 6 gousses d’ail

- Plusieurs branches de persil plat (le frisé n’a pas de goût)

- Une carotte

- 2 oignons

- Pulpe de tomates (en boite c’est pas mal)

- Une feuille de laurier

- Un bouillon cube de bœuf

- Sel et poivre

 

Hacher finement l’ail et le persil. Découper le petit salé en petits cubes. Eplucher et détailler la carotte en petits morceaux. Ne pas hésiter à en faire un peu plus pour le fond de sauce.

 

Les préliminaires (assez longs) :

- Sur la tranche de bœuf, faire une entaille en haut : c’est la boutonnière.

- Sur le bas de la tranche, mettre un peu de poivre (pas de sel à cause du petit salé), un peu de hachis ail-persil, un morceau de carotte, un cube de petit salé.

- Replier les deux bords latéraux sur la farce. Replier vers le haut et introduire le  bas dans la boutonnière. On s’y fait très vite, et c’est bien mieux que la ficelle ou les piques en bois.

 

La sauce et la cuisson :

- Après les avoir salées légèrement, faire revenir les alouettes dans un fond d’huile d’olive. Bien les retourner sur toutes les faces. Les retirer.

- Faire fondre les oignons hachés. Ajouter la pulpe de tomates (pas trop, il ne s’agit pas de faire une sauce tomates), et la feuille de laurier. Ajouter au fond de sauce les restes des morceaux de carottes et de petit salé, ainsi que de la persillade.

- Remettre les alouettes. On peut ajouter un peu de farine ou de maïzena pour lier. Les tourner rapidement dans le fond de sauce.

- Couvrir d’eau. Ajouter le cube de bouillon et du poivre.

- Faire mijoter à feu doux pendant environ 2 heures (un peu plus selon le morceau de viande). Goûter en cours de cuisson pour éventuellement rectifier l’assaisonnement en sel et poivre.

 

Servir avec de la polenta (ce que je préfère), ou des pâtes (spaghettis, penne rigate, farfalle …).

 

C’est encore meilleur réchauffé.

Commenter cet article

Tsukasa 16/08/2009 05:33

Je suis d'accord, la cuisine c'est tout un art. Si on bâcle c'est pas forcément bon. Et en général pour le faire bien il faut avoir envie de cuisiner et aimer ça. ^^Il faudra que j'essaye tes recettes. (Je viens de décider que ce serait plus sûr que je les fasse moi-même. Au moins si c'est mal fait je sais à qui me plaindre.)

Mimosa 16/08/2009 09:12


Le secret de la cuisine, c'est aimer la faire et comprendre que c'est une profonde alchimie.
Tu vas réussir ...


Odin 12/08/2009 21:15

Comment résister à des mets aussi gouteux ? Ca réchauffe la scandinavie !

Odin 12/08/2009 20:53

HHUUUMMmmmMMmMmmMmmm !!!!!! ça a l'air délicieux ! J'ai beaucoupé aimé le passage sur Paulette, mdr !

Mimosa 12/08/2009 21:02


Tu commences à exagérer : poivrons + alouettes ?
T'ain, ils sont gourmands les dieux nordiques ce millénaire !!!


Zora 05/08/2009 09:01

En fait ! La cuisine c'est comme l'amour, il faut du temps !

Mimosa 05/08/2009 09:42


Exactement. Tout comme l'amour, la cuisine ça ne se bacle pas.


Zora 05/08/2009 08:55

C'est certainement meilleur que les pauvrepiettes, excuse,  hum paupiettes !!!!

Mimosa 05/08/2009 09:45


Ca me rappelle une chanson des Charlots :
"Paulette, Paulette,
"Tu me tiens grâce à tes paupiettes.
"Notre amour ne serait pas si beau
"Si je n'aimais pas les paupiettes,
"Les paupiettes de veau".